Les dîners en amoureux, on adore. Mais quand il s’agit de trouver le resto, on déteste. En tout cas, chez JennyAl, on déteste. C’est très difficile de trouver un nouveau restaurant, de sortir de la routine.

J : Pour mes 1 an avec mon chéri, je voulais trouver un restaurant que l’on ne connaissait pas, original, romantique et calme. Et j’ai trouvé !!!

Située dans le 3ème arrondissement de Paris, rue de Montmorency, l’Auberge Nicolas Flamel a attiré mon attention grâce à son histoire. Il s’agit de la plus vieille maison de Paris !

Au départ Nicolas Flamel s’était installé à Paris afin de devenir copiste, notaire et libraire. Il reçu un jour un Manuscrit d’Abraham le Juif. Ce manuscrit devait contenir le secret de la pierre philosophale. A partir de ce moment là, Nicolas Flamel se transforma en alchimiste et voua sa vie au décryptage du grimoire. Contrairement à beaucoup d’entre nous, il n’a pas été motivé par la cupidité mais par un élan spirituel (et oui ça arrive à certains !!). 3 ans plus tard, le 25 Avril 1382, Nicolas Flamel serait parvenu à découvrir le secret de la Pierre philosophale, gage d’éternité, et le moyen de transformer le plomb en or.

Nicolas Flamel a financé 14 hôpitaux et construit 3 chapelles, 7 églises et quelques maisons.

L’auberge située rue de Montmorency qui abrite aujourd’hui le restaurant avait été emménagé en auberge pour les pauvres afin de servir de refuge aux sans-logis. En échange, les pauvres devaient simplement dire quelques prières (que l’on peut observer sur la corniche).

Après l’histoire, évidemment, c’est la carte qui m’a attirée. Les photos du lieu en revanche m’ont laissées légèrement perplexe.

Nous arrivons donc à l’auberge Nicolas Flamel avec mon amoureux. De l’extérieur c’est très mignon. Ni une ni deux nous entrons dans ce lieu plein d’histoire. Là nous découvrons une salle, pas très grande mais assez pour accueillir une dizaine de tables il y a aussi une salle à l’étage. Je suis rassurée sur l’ambiance et la déco. Cela me plait beaucoup.

Le serveur nous installe à notre table et nous apporte la carte qui m’avait déjà mis l’eau à la bouche lorsque je faisais mes petites recherches !!

Jennyal-Menu

J’aime beaucoup la façon dont elle est présentée. Le nom du plat est le nom de l’ingrédient principal qui le compose. La Saint Jaques, L’œuf, Le Homard, Le Filet De Bœuf…

Nous commençons par un petit amuse bouche. Une émulsion de mozzarella/basilic sur sa croute de parmesan et une boulette de hareng frit et son coulis de potiron ! Excellent pour se mettre en appétit.

En entrée nous avons tous les deux pris La Langoustine. MA-GNI-FIQUE. Elle est servie en raviole dans une émulsion de têtes parfumées à la cardamone.

Jennyal-Resto

Le Homard , Le Turbot et La Langoustine

En plat mon chéri s’est régalé avec Le Homard servi avec des gnocchis et des petits légumes. Pour ma part je me suis laissée tentée par Le Turbot, ses légumes racines et son couteau. Un délice.

IMG_3543Pour finir, nous avons partagé Le Soufflé. Au chocolat (pas au Grand Marnier), avec un coulis de caramel au beurre salé accompagné d’ une incroyable glace au sésame. Je n’avais jamais mangé de glace au sésame et je dois dire que j’ai été soufflée, c’est le cas de le dire.

 

Alors les girls, si vous avez un petit diner romantique en vue, je vous conseille vraiment cet endroit, nous avons passé une superbe soirée.